Innovations Pédagogiques

Innovation Pédagogique

2005: Moodle

J'ai participé à l'introduction de l'utilisation de la plate-forme Moodle à l'IUFM Célestin Freinet de l'Académie de Nice quand l'établissement a été pilote pour la mise en place du C2i niveau 2 "enseignant" (C2i2e).

Cet environnement d'apprentissage libre qu'est Moodle a permis à l'ensemble de l'équipe TICE de l'IUFM Célestin Freinet (animée par José Dos Santos à l'époque) de mettre en place une approche portfolio. Cette approche permet aux étudiants de stocker, organiser, exporter et surtout partager et collaborer sur des documents pour la classe.

Ceci nous a aussi permis la mise en oeuvre de l'évaluation de l'acquisition des compétences du C2i2e tout au long de l'année, avec la possibilité pour chaque étudiant de venir déposer son travail et de le soumettre à validation par un enseignant référent pour chaque compétence.

Cette approche, si elle est aujourd'hui très utilisée, était assez novatrice à l'époque en France et a largement fait ses preuves.

2008: Machines virtuelles pour la réalisation de Travaux Dirigés

J'utilise les machines virtuelles depuis 2008 dans le cadre du cours Systèmes et Applications Embarqués. Ceci me permet de distribuer les environnements de développement système correctement configurés pour ainsi se focaliser sur la partie pédagogique du TD. Ceci m'a permis d'éviter de passer mon temps à tenter de résoudre les problèmes d'incompatibilité entre le noyau, la librairie C, la version de GCC... suivant les différentes distributions (Debian, Ubuntu, Feroda, Gentoo, ...). Bref, un vrai casse tête résolu par la diffusion d'un environnement homogène de travail pour les étudiants. Autre avantage pour les étudiants par rapport à l'installation dans des salles de machines fixes: ils peuvent travailler sur leur portable où travailler à la maison avec les machines virtuelles diffusées.

2012: Cours en Visio-Conférence

La délocalication du Master 2 IFI IAM a été l'occasion en 2012 de mettre en pratique la mise en oeuvre de cours et de travaux dirigés en visio-conférence avec l'Université Française d'Egypte au Caire.

Les cours qui se déroulent à Nice sont retransmis en direct pour les étudiants égyptiens au Caire. La promotion pour débuter était assez réduite (4 étudiants délocalisés) ce qui a permis une gestion simplifiée de l'interaction entre les étudiants locaux à Nice et les étudiants délocalisés.

2013: Cours en Visio-Conférence multi-sites

La délocalisation du Master 2 IFI IAM s'est poursuivie en 2013 par un partenariat avec l'école Esprit à Tunis, sous l'impulsion et la responsabilité de mon collègue Jean-Yves Tigli. Ceci nous a conduit à mettre en oeuvre les cours en visio-conférence avec deux sites simultanément que sont Le Caire et Tunis.

Durant l'année 2013-2014, nous avons donc été obligé de mettre en place une salle dédiée pour les cours en visio-conférence, les effectifs locaux et distants ayant augmentés (une trentaine d'étudiants en tout). Les cours et travaux pratiques sont donc réalisés depuis cette salle en simultané avec les deux sites distants.

2013: Correction automatique de QCM

AMC: Auto Multiple Choice

L'augmentation des effectives dans la formation Master 2 IFI IAM et la délocalisation des étudiants en Égypte et au Caire nous ont conduit à réfléchir à nos pratiques pédagogiques, mais aussi à nos méthodes d'évaluation des connaissances et des compétences. Cette réflexion nous a amené à explorer plusieurs pites:

  • Utilisation de la plate-forme Moodle pour la diffusion de contenu, mais aussi pour la collecte des rendus de TD
  • Utilisation de formulaires pour la collecte d'informations structurées via Google Doc ou Moodle
  • Utilisation de l'outil AMC pour la correction automatique de QCM

Concernant ce dernier point, AMC (Auto-Multiple-Choice), cet outil a été utilisé cette année par de nombreux collègues dans l'établissement, ce qui a permis une factorisation de l'effort et une mise en commun des ressources et connaissances pour l'élaboration des QCM avec cet outil. Parmi ces collègues, je citerais: Christophe Papazian Denis Pallez, et Diane Lingrand, qui avaient eux même déjà largement travaillé avec l'outil. Nous avons très régulièrement des discussions sur nos expériences pour en tirer le meilleur.

L'avantage principal de cet outil est que le temps dégagé sur la correction automatique des copies permet d'investir beaucoup plus dans la création des questions elles-mêmes. J'envisage pour les années suivantes le développement d'un parseur pour traduire le format en AMC en format pour importer les questions sous Moodle et ainsi mettre à disposition les questions des années précédentes pour l'auto-formation et l'entrainement des étudiants.

Je tiens par ailleurs à remercier l'auteur (Alexis Bienvenüe) de cet outil car on voit très rapidement que, même si ce n'est pas un modèle de programmation, il a été fait de manière très pragmatique et répond vraiment aux besoins pratiques. De plus la réactivité sur les forums en cas de problème rencontré est vraiment agréable et est un gage de qualité du support.

2013: Boîtiers de vote électroniques

Clickers

Cette année 2013-2014 a été riche en tests d'outils et en innovations pédagogiques. Cela a été l'occasion pour moi de collaborer à une action initiée et portée par mon collègue Iannis Aliferis. Après avoir défendu avec succès au CEVU le projet "Pédagogies Actives en Amphithâtres Numériques" (PACTIVANS), l'acquisition de boîtiers de vote électronique a permis leur distribution aux étudiants de première et deuxième année de PeiP (Parcours des écoles d'ingénieurs Polytech) ainsi qu'aux étudiants du département d'Electronique 3ème année.

Cela a été l'occasion pour moi d'être le premier à tester leur mise en oeuvre avec les étudiants de PeiP1. Après avoir lu quelques articles de sciences de l'éducation sur l'utilisation de ce type d'outil pour tenter d'en tirer le meilleur parti, j'ai spécialement élaboré quelques cours en incluant l'utilisation des boîtiers.

Lors des années précédentes, pour le module Environnement Informatique de 1ère année, nous avions pu constater que les cours en amphithéâtre dans cette matière était peu motivants pour les étudiants. Nous avions au fur et à mesure diminué les cours pour au final complètement les supprimer il y a 2 ans au profit de cours intégrés dans les TD. Cette approche, si elle avait le mérite de ne pas perdre les étudiants en amphi, n'en était pas pour autant complètement satisfaisante.

En tant que responsable du cours depuis 2012, j'ai donc décidé en 2013 d'innover en réintroduisant des cours pour le module, mais en utilisant ces boîtiers électroniques pour avoir une meilleure attention des étudiants. Ces cours se déroulent après les séances de travaux dirigés et permettent de faire le point sur les notions vues et de passer des informations supplémentaires par rapport à leur acquis en TD.

Cette tentative a été couronnée de succès. Les étudiants discutaient entre eux sur chaque question, en confrontant leurs points de vue et leurs arguments. La seule difficulté est de pouvoir retrouver l'attention de l'amphi après la réponse à une question et en enchainant sur la suite du cours. Mais l'attention revenait tout de même assez rapidement car les informations données permettaient aussi de répondre aux questions suivantes.

A la question "Est-ce que l'utilisation des boîtiers de vote vous a plu ?", les réponses se répartissent de la manière suivante:

  • Oui: 90%
  • Non: 5%
  • Sans opinion: 5%

Les taux de satisfaction des étudiants à la fin des cours ont été les suivants (moyenne présentée sur l'ensemble des cours réalisés entre 2013 et 2016):

  • Positif: 80% (dynamise le cours, prêt à recommencer, s'implique plus)
  • Neutre: 15% (amusant)
  • Négatif: 5% (c'est un gadget sans réel intérêt, stop plus jamais cela)

Hormis ce sentiment exprimé par les étudiants eux-mêmes lors des premières évaluations réalisées, nous avons pu constater une augmentation de la moyenne de la promotion comprise entre 0,5 et 1 point. Ces données ont été confirmées l'année suivante (2014-2015). De plus le retour des étudiants est toujours très positifs et du même ordre de grandeur que les chiffres présentés.

Ces résultats très encourageants conduisent d'autres collègues à tenter l'expérience pour cette même promotion. Cette expérience a ainsi permis à des collègues du département informatique de l'IUT de Nice d'acquérir ce matériel l'année suivante et d'introduire l'utilisation des boîtiers de vote dans leurs formations. J'ai ainsi pu fournir les supports de cours que j'avais réalisé et qui ont servis d'exemples.

2014 et 2015: Machines virtuelles, 2ème!

Lors de la rentrée 2014, nous avons mis en place de nouvelles salles machines pour les étudiants en classes préparatoires intégrées à Polytech. Étant le responsable du cours Systèmes 1 pour ces étudiants, j'ai du mettre en place avec l'équipe système de l'école un environnement avec les contraintes suivantes: éviter le double boot tout en permettant d'utiliser Linux et Windows pour certains TD. Nous avons donc mis en place un boot natif Linux et une machine virtuelle Windows avec la contrainte qu'à tout nouveau démarrage par un nouvel étudiant sur la machine, celui-ci se retrouve avec une machine "vierge" des modifications effectuées par le précédent.

Lors de la rentrée 2015-2016, Polytech va devoir changer de modalités pour l'équipement matériel fourni aux étudiants. De nombreux étudiants souhaitant travailler avec leurs portables personnels, il est nécessaire de fournir un environnement de travail qui permette à l'enseignant de ne pas être confronté aux différents matériels hétérogènes (portables PC, Mac, ...). Nous devons donc déployer des machines virtuelles pour fournir un environnement de travail qui soit le plus identique possible pour les enseignements.

Si lors de la première année d'école d'ingénieur (BAC+3), il en envisageable d'avoir une machine virtuelle dans laquelle nous pourrons factoriser l'ensemble des outils nécessaires pour l'année (environnements de développement Java, Python, C, ...). Cela va devenir plus problématique pour la 4ème et la 5ème année d'école d'ingénieur. Les cours se spécialisent et des mises à jour beaucoup plus fréquentes sont nécessaires. Il va alors devenir nécessaire pour les étudiants de télécharger plusieurs machines virtuelles pour les différents cours sur leur portables. Ne disposant pas de l'infrastructure adéquate, nous ne pouvons envisager dans l'immédiat un travail sur un serveur de virtualisation sur lequel les étudiants se connecteraient avec un client léger. L'optimisation du système installé pour que la taille de l'image soit la plus compacte possible est alors primordial.

Vous pourrez trouver sur une page dédiée les différentes optimisation des systèmes pour une utilisation en machine virtuelle.